The Cooper’s Hawks are Mating in the Greater Montreal Region

Dans la dernière décennie, les Éperviers de Cooper ont fait leur présence de plus en plus visible dans toute la grande région de Montréal. Aucun autre épervier de Cooper n’est plus célèbre que Odin. Avec neuf années consécutives de nichées au Jardin botanique de Montréal et le parc Maisonneuve, Odin a fait sa marque et sa progéniture continuera dans la grande région de Montréal

Steve Troletti Photo - Tempus Aura: HAWKS and EAGLES / ÉPERVIERS, BUSES ET AIGLES (Accipitridae) &emdash; Cooper's Hawk Named Odin

Odin a eu un bon parcours au Jardin botanique de Montréal de 2003 à 2010, mais a lutté en 2011 pour nourrir ses derniers oisillons. Il apparaissait fatigué et son âge commençait à bien paraître. Odin nous avait donné neuf années de nidification avec succès. Il avait donné aux Montréalais le privilège d’observer ces fascinants oiseaux qui ont peu grandir devant nos yeux tous ces étés, en plein cœur de Montréal, pour presque une décennie. Prenant en considération que les Coopers atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de 2 ans, c’est facile de faire l’hypothèse que Odin ait vécu jusqu’à l’âge de 11 ans.

Accouplement dAccouplement d’éperviers de Cooper – jardin botanique 2012

L’absence d’Odin au printemps de 2012 a fait place à un nouveau mâle Cooper. Un épervier de Cooper d’une petite stature athlétique. Quelques problèmes ont surgi cette saison. Des coquilles d’œufs cassés ont été trouvées sur le sol, près de l’arbre de nidification. Cependant, la femelle semblait vaillamment s’occuper de son nid. Malheureusement le mâle a été retrouvé mort dans le jardin japonais, forçant la femelle à abandonner le nid.

Steve Troletti Photography: HAWKS and EAGLES / ÉPERVIERS, BUSES ET AIGLES (Accipitridae) &emdash; CooperAccouplement d’éperviers de Cooper – jardin botanique 2012

Cette année, une nouvelle tendance a été observée. Il semble que les jeunes femelles, âgées à peine d’un an, s’accouplent avec des mâles adultes. J’ai pu observer cette tendance dans trois sites différents à travers la grande région de Montréal. Le Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation, le Jardin botanique de Montréal et le parc de la Frayère à Boucherville. Ces femelles inexpérimentées n’ont généralement pas toutes les chances en leur faveur. Seul le temps dira si elles auront du succès avec leur nichée cette année.

Au-dessus, la vidéo du couple qui niche au Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation. Nous avons observé plusieurs accouplements et ils ont réussi à construire un nid où la femelle y a été vue à plusieurs reprises. On pense qu’elle couve déjà ses œufs. Les études démontrent que seulement 25% des Accipiter survivent la première année. Ils auront besoin de toute l’aide de leur jeune maman pour commencer du bon pied.

Les éperviers de Cooper s’accouplent assez rapidement, 3 secondes et c’est fini. Le rituel est assez standard. Le mâle apporte une offre de nourriture à la femelle. Une fois que la femelle l’accepte, l’accouplement a lieu. J’ai observé les éperviers de Coopers s’accoupler de 6 à 9 fois en une seule journée.

Femelle épervier au nid - Parc-nature de lFemelle épervier au nid – Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation 2012

Bien que l’épervier de Cooper a très peu de prédateurs à craindre dans la région de Montréal, les maladies et les infections ont causé des mortalités ces dernières années. L’an dernier, la femelle au Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation est morte d’une infection fongique après s’être nourrie d’un pigeon malade. La même chose est soupçonnée dans la mort du Cooper mâle au Jardin botanique de Montréal en 2012.

Steve Troletti Photography: HAWKS and EAGLES / ÉPERVIERS, BUSES ET AIGLES (Accipitridae) &emdash; Juvenile CooperPetit de Odin – Eté 2011 – Jardin botanique de Montréal

Voici quelques images des derniers petits d’Odin, de la nichée de 2011 au Jardin botanique de Montréal. Cette année, nous nous croisons les doigts pour une nidification réussie avec ces nouvelles jeunes femelles. Il y a aussi plusieurs couples d’éperviers d’âge mûr qui nichent dans la région de Montréal.

Petit de Odin - Eté 2011 - Jardin botanique de MontréalPetit de Odin – Eté 2011 – Jardin botanique de Montréal

Les éperviers de Cooper peuvent être trouvés dans de nombreux boisés autour de la région du Grand Montréal. C’est un bon moment pour les trouver, car ils sont très vocaux, en particulier lors de l’accouplement. Le plus que le temps passe, les feuilles pousseront de plus en plus rendant les nids de plus en plus difficiles à trouver. Sinon vous devrez attendre à juin pour une rencontre fortuite avec un jeune épervier de Cooper.

Voici quelques endroits ou vous pouvez trouver des éperviers de Cooper :

Ile-de-la-Visitation Nature Park, Montréal, Quebec Canada

Parc de la Frayère, Boucherville, Quebec Canada

Montreal Botanical Garden, Montréal Quebec, Canada

Cimetière du Mont Royal, Montréal, Quebec, Canada

Bois Papineau, Laval, Quebec, Canada

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.